Comment réussir son CV, lettre de motivation et entretien d’embauche

Etre convoqué pour un entretien de recrutement est déjà une opportunité

Décrocher un emploi est un aboutissement d’un long processus conjuguant motivation et compétences. Pour cela, une batterie d’outils doit être préparée et mobilisée pour réussir cette entreprise. Dans ce sens, le curriculum vitae et la lettre de motivation sont des dispositifs à peaufiner afin d’attirer l’attention du recruteur pour provoquer une entrevue.
Tout d’abord, il faut noter qu’un entretien se mérite. Etre convoqué pour un entretien de recrutement est déjà une opportunité. Parfois, des centaines de CV’s passent entre les mains des responsables de recrutement sans attirer leur attention. Le postulant doit évidemment développer les éléments qui augmentent la visibilité de sa candidature. Ceci passe essentiellement par son CV et sa lettre de motivation.

Bien ficeler son CV

Le CV est loin d’être une simple accumulation d’informations concernant un individu. La manière de présentation des informations, la profondeur des informations en terme de détails, le design du CV, ainsi que le choix du dit et le non-dit sont tous des aspects importants à étudier avant de commencer à dispatcher son curriculum vitae.
Parmi les questions qui se posent fréquemment, nous retrouvons celles liées à l’enchaînement des rubriques ainsi que l’importance de leur existence ou non dans un CV. Vais-je commencer par le background académique ou bien le background professionnel ? Vais-je considérer les stages comme des expériences professionnelles ou non ? Est-ce que je devrais mentionner les loisirs ou pas besoin ? En général, les réponses à ces questions varient en fonction des cas. Pour l’enchaînement entre la formation et l’expérience professionnelle, il est fort recommandé, logique oblige, de commencer par la rubrique où vous avez le plus de réalisations. Si vous avez une très courte expérience professionnelle (ou bien uniquement des stages) alors que votre background académique est intéressant, il est logique de commencer par ce dernier. Par contre, si les deux rubriques sont intéressantes, je vois, à mon humble avis, qu’il serait plus convenable de commencer par l’expérience professionnelle.
Pour certains postulants, la partie dédiée aux loisirs n’est guerre importante. Ceci est absolument faux. Cette partie peut donner une idée sur votre savoir-être, centres d’intérêts et occupations. Il faudra lui accorder toute l’attention due. Qu’il s’agisse d’activités sportives, de lecture, recherche, activités associatives ou autre, le zoom est souvent mis sur la personnalité du candidat et ses centres d’intérêt. Il ne faut pas oublier que les attitudes sont aussi importantes que les aptitudes.

Pas trop de détails

Le curriculum vitae peut être lu non seulement horizontalement mais aussi verticalement. La chronologie des dates d’obtention des diplômes et des expériences professionnelles est importante. Est-ce qu’il existe un vide entre certaines étapes ou non ? Si oui, pour quelle durée et pourquoi ? Bref, le candidat doit non seulement maîtriser son CV mais aussi se préparer pour expliquer tout questionnement par rapport à des zones de doute au sujet de son parcours.
En général, le CV ne devrait pas être trop détaillé. Une présentation succincte mais attachante reste souvent plus intéressante qu’un compte rendu détaillé sur plusieurs pages. Faites aussi attention à la forme et à la présentation, la photo présentée, l’adresse email utilisée ainsi que votre capacité à prouver avec des faits les éléments évoqués au niveau de votre curriculum vitae.

La lettre de motivation pour booster ses chances

La lettre de motivation est aussi un outil important et complémentaire pour le CV. Elle permet au candidat de faire preuve de motivation intrinsèque pour le secteur d’activité, l’entreprise en question, ainsi que le poste convoité. Souvent, ces trois niveaux de motivation pourraient booster les chances de votre candidature. A rappeler que la lettre de motivation n’est pas synonyme de la demande d’emploi. Les motivations du candidat doivent êtres mises en évidence.
Si le CV est censé refléter votre savoir, savoir faire, savoir être et savoir faire faire, la lettre de motivation devrait refléter votre volonté de rejoindre le poste et l’entreprise en question. Pouvoir doit être conjugué à vouloir. Le candidat devrait bien négocier ces éléments lors de l’entretien.

Profiter de l’entretien pour mieux se vendre

A propos de l’entretien de recrutement, il y a lieu de noter que le candidat devrait l’utiliser pour « se vendre ». Il est important de mettre en avant ses atouts professionnels en démontrant l’adéquation entre son profil et le « cahier de charges » des aptitudes et attitudes recherchées par le recruteur. Souvent, les premières trente secondes pourraient être très déterminantes, d’où l’importance de les bien gérer car la première impression demeure critique.
Il ne s’agit pas simplement de bien parler mais plutôt de bien s’informer sur le profil recherché même pendant l’entretien et de parvenir à développer les bons arguments en votre faveur. Il faudra trouver le bon dosage entre la prise de parole et l’écoute active, la fierté de ses réalisations et l’humilité, le langage rationnel chiffré et l’intelligence émotionnelle, etc. Ce dosage se dessine également à la lumière de la lecture que vous pouvez faire des interviewers et de leurs approches en entretien.

Les ingrédients indispensables

La simplicité, la confiance en soi, la maîtrise de son CV, la préparation de l’entretien et des arguments, la modération et l’évitement de l’extrémisme en termes d’idées et de positions, sont tous des éléments importants à noter. A ajouter que votre look et gestuelle sont aussi des éléments critiques à étudier soigneusement. L’entretien est comme un match de football. Il se joue jusqu’à la fin. Croire qu’un bon début est suffisant serait une erreur gravissime qui pourrait faire basculer l’entretien vers un feedback négatif à tout moment. Faudra-t-il aussi souligner le besoin de se méfier parfois de certaines provocations de la part de quelques interviewers ou bien l’autre extrême en mettant le candidat trop à l’aise et en menant un entretien à batons rompus.
Réussir à décrocher un poste est un processus qu’il faut gérer de bout en bout. Ceci commence par une bonne prospection, passant par la préparation d’un CV et d’une lettre de motivation sur-mesure et en gérant l’entretien intelligemment après une bonne préparation. Comme on dit bien : « la réussite vient quand la compétence rejoint l’opportunité.»

Mohamed Benouarrek,
président d’honneur
de Mundia Care.

Par LE MATIN

Laisser un commentaire