“La patience est conseillée pour réussir”

Recrutement Maroc

Interview
– Qu’appréciez-vous le plus dans votre fonction ?

On peut résumer la fonction RH en quatre grandes missions : mettre en œuvre la stratégie de l’entreprise, accompagner le changement dans l’entreprise, développer la motivation des ressources humaines et administrer efficacement. Pour moi, ce que j’apprécie le plus dans cette fonction c’est l’écoute, le conseil et l’accompagnement des ressources humaines pour leur développement personnel.

– Quelle est la personnalité qui vous a le plus marqué sur les deux derniers siècles, et pourquoi ?
La personnalité qui m’a marqué est le Président actuel des USA : Barack Obama avec son fameux slogan «YES WE CAN». Nous devons faire de notre terre, un monde meilleur pour y vivre en harmonie. Nous devons nous aider les uns les autres et donner le meilleur de nous-mêmes. OUI nous pouvons le faire. OUI nous pouvons y arriver, car tout est possible.

En tant que DRH, qu’attendez-vous des jeunes candidats ? – Quelles sont les qualités que vous appréciez chez un candidat ?
Les jeunes recrues font partie de la génération Y. Ils sont à la pointe des technologies et en veille constante, sauf qu’ils sont ambitieux et veulent arriver vite à leurs fins. Ils ont la volonté de gravir les échelons au pas de course, ont besoin de changement et ne peuvent pas supporter de ne pas évoluer rapidement. Ils attendent une reconnaissance rapide et n’attendront pas des années des opportunités de promotion. L’avenir, ce sont eux qui le décident et pas l’entreprise. Ils ont souvent des projets personnels en dehors du travail et n’hésitent pas à quitter une entreprise pour une autre. Donc, la notion de fidélité est peu présente dans leur esprit. Par ailleurs, ils sont rebelles face à l’autorité, et ont une incompréhension du besoin de ponctualité. Ils sont indépendants envers l’employeur, c’est-à-dire, l’entreprise doit avoir quelque chose à leur offrir, et non l’inverse. Ils ont besoin d’un coach, d’un mentor et non d’un supérieur hiérarchique. Et enfin, ils ont l’intention d’avancer seuls et d’avoir quelqu’un sur qui compter si ça ne fonctionne pas.
En tant que DRH, nous devons prendre en compte cette nouvelle situation et nous adapter aux évolutions du marché. L’expérience, le savoir être, avoir un objectif dans la vie et le savoir devenir sont mes attentes envers les jeunes. La confiance en soi et le désir d’apprendre sont aussi des qualités que je recherche chez un candidat.

Qu’est-ce qui forge votre première impression sur un candidat ?
L’entretien d’embauche a pour but de mieux appréhender le cursus de formation du candidat, ses connaissances, ses expériences professionnelles, sa vie privée, etc., mais également, sa personnalité (quand il y a des tests). Le candidat doit expliquer clairement ses choix, son parcours et ses motivations. Les 5 premières minutes de l’entretien sont décisives et le candidat doit faire bonne impression.

A compétence égale, qu’est-ce qui vous permet de trancher ?
Le DRH en entretien de recrutement fait le tour des savoirs qui sont le savoir, notamment la culture, la formation générale, le savoir faire, en l’occurrence, les compétences et l’expertise ainsi que le Savoir être révélé par le comportement et personnalité. Pour moi, ce qui va permettre de trancher, c’est le Savoir devenir c’est-à-dire : un Projet professionnel, des motivations et aussi l’intuition du recruteur.

Que conseillez-vous à la génération Y ?
– Accepter le contrat de confiance entre cette génération et l’entreprise.
– Accepter aussi le programme d’intégration de l’entreprise et avoir un parrain avec lequel, cette génération Y va avoir des échanges, qui va l’aider à comprendre la culture de l’entreprise. C’est du parrainage. LA PATIENCE est aussi conseillée pour réussir.

Quelle erreur faut-il éviter lors d’un entretien d’embauche ?
Un entretien d’embauche avec un recruteur peut être bien ou mal vécu. Tout dépend de la préparation du candidat, de ses motivations, de son caractère. préparer son argumentation, savoir se présenter, ne pas tricher sont des éléments indispensables et l’erreur à éviter est LE MENSONGE.
————————————————
Khalid Benhlima DRH du Groupe arbor
SON CURSUS
Professionnel
• DRH du groupe Arbor depuis octobre 2008
• Responsable développement RH du groupe Brasseries du Maroc de 2002 à 2008
• Responsable de formation et recrutement de Cosumar de 1999 à 2002.
• Chargé d’études au centre marocain de promotion des exportations.

Formation :
• Diplômé de l’Iscae.
• Titulaire d’un mastère en ingénierie de l’éducation de l’Université Lille 1 (en 2000)
• Titulaire d’un mastère en management des RH de l’Iscae-Eams (en 2005)
SES CENTRES D’INTÉRÊT
• Cinéma, Promenades, Associatif
SON Avis sur le code du travail
Points forts
• L’avènement du code est venu pour doter le pays d’un code moderne, attractif pour l’investisseur ; c’est aussi pour réunir l’ensemble des textes dans un même document.
• Les principales dispositions du code est d’être conforme aux dispositions prévues sur les droits de l’Homme et sur les droits et libertés constitutionnelles et aux conventions internationales du travail ratifiées par le Maroc, de mettre en place les conditions d’amélioration de l’environnement du travail et enfin d’organiser et de développer le dialogue social entre les différents acteurs. Le code du travail reste un minimum légal pour tous les salariés et toutes les entreprises.
Points faibles
• Malheureusement, le code n’est pas appliqué par l’ensemble des entreprises. Il est flou dans certains domaines et n’est pas précis dans les interprétations. La spécificité du secteur agricole n’est pas bien clarifiée, notamment en matière d’ancienneté par exemple. Il reste incomplet car il ne concerne pas tout le monde (exemple des bonnes travaillant aux domiciles des particuliers et des salariés de l’artisanat traditionnel.)
sondage
A la question posée :
Comment jugez-vous l’open space en milieu de travail ?

Par LE MATIN

Laisser un commentaire